Rouges Graves
CHÂTEAU LA BLANCHERIE

Une belle robe soutenue, grenat foncé, qui montre à l’aération une certaine complexité, libérant des arômes de fruits noirs, d’épices et de vanille.

  • Garde : 5 à 12 ans
  • Cepage : Merlot (70 %) - Cabernet franc (10%) - Cabernet-sauvignon (20 %)
  • AOC : Graves
  • Sols et sous-sols : graves, argile, calcaire
  • Accord mets et vins : Viandes rouges, charcuterie...
Millésimes disponibles
  • 2011

  • 2012

  • 2013

  • 2014

Notes de dégustation

Une belle robe soutenue, grenat profond avec une présence de beaux reflets bruns. Nez fin et complexe sur des fruits rouges, frais et confiturés. Vin Ample et gras en bouche, très équilibré, charnu aux tanins présents et savoureux, épicé en finale comme il le faut. Le Grave Château La Blancherie Rouge est un vin de bouche complexe et très persistant. Il est prêt à boire, ou peut attendre plusieurs années.   Superficie rouge:8 ha Age moyen du vignoble :25 ans Culture:absence de désherbant chimique, travail mécanique du sol et tonte. Conduite raisonnée du vignoble Vendanges :mécaniques Fermentation :en cuves inox thermorégulées Élevage :barriques (12 mois) Production :40 000 bouteilles Servir à 16 / 17 °C.

Notre vin vous interesse ? Vous souhaitez commander ou obtenir plus de renseignements ?

Contactez-nous

La vinification
du vin rouge

Comme pour le vin blanc, nous produisons des vins fruités, souples, pouvant être dégustés et appréciés sans attendre. Aussi, nous avons privilégié le cépage Merlot pour ses qualités aromatiques. A l’approche des vendanges, chaque parcelle est contrôlée par dégustation et analyse en laboratoire pour suivre l’élaboration de la maturité. La synthèse de ses éléments (et la météo !) nous permettent de fixer la meilleure date de vendange parcelle par parcelle. La machine à vendanger permet de rentrer une grande quantité de raisin en peu de temps. Nous pouvons attendre l’optimum de maturité plus sereinement. La vendange éraflée directement sur la machine à vendanger, puis triée manuellement avant d’être foulée et mise en cuve. La couleur rouge est contenue dans la peau des raisins. Aussi, pendant toute la vinification (fermentation alcoolique et macération) le moût de raisin (devenant vin au fur et à mesure de la fermentation alcoolique) cohabite avec les peaux et pépins issus des mêmes grains. Après une macération de 3 à 4 semaines, nous procédons au décuvage : écoulage du vin (qui devient le vin de goutte) et pressé du marc (peaux et pépins) qui devient le vin de presse. Les vins rouges subissent alors une deuxième fermentation : la fermentation malolactique qui transforme l’acide malique et acide lactique, ce qui permet de diminuer l’acidité des vins et de les assouplir. Les vins sont ensuite mis en barriques de chêne pour un élevage de 12 mois, l’objectif n’étant pas de donner un goût prononcé de bois, mais de la profondeur et de la souplesse.